Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum

Bienvenue sous le Second Empire


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Chasseurs d'Afrique a Balaklava

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum -> CHAPITRE HISTORIQUE -> LE SECOND EMPIRE -> Les campagnes militaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Voltigeur


Hors ligne

Inscrit le: 16 Jan 2011
Messages: 204
Localisation: Mancheser, RU

MessagePosté le: Dim 30 Sep - 12:54 (2012)    Sujet du message: Chasseurs d'Afrique a Balaklava Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Salut!

I have a new book contract to write about the Battaile de Balaklava, using as the basis letters home from soldiers who were involved in the Charge of the Heavy Brigade and Charge of the Light Brigade. I have lots of letters from the Heavy Brigade (because fewer men died), almost double the number than the Light Brigade, but I don't have any eye witnes accounts or testimonies from the French!

I have seen what Paul de Molenes writes about the Charge, and that's it.

Does anyone know of ANY French accounts of the Charge of the Light Brigade, and, more importantly, the Chasseurs d'Afrique?

Revenir en haut
Djedj


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 74

MessagePosté le: Dim 9 Déc - 11:14 (2012)    Sujet du message: Chasseurs d'Afrique a Balaklava Répondre en citant

Bonjour,
From  « Souvenirs d'Afrique et d'Orient - Les bachibozouks et les chasseurs d'Afrique », by Louis Robert Jean Noë p.229-230 :

" La Crimée nous offre sur l'emploi de la cavalerie régulière des pages plus instructives encore, et ce que j'ai dit de l'utilité d'un commandement spécial pour cette arme toute spéciale elle-même s'est trouvé plus d'une fois confirmé par les glorieux épisodes de notre dernière guerre d'Orient. J'en citerai trois : Balaclava, le combat du 31 décembre 1854, Koughil. Ce sont des noms et des dates que les hussards et les dragons de France n'oublieront certes pas. Après le licenciement des bachi-bozouks, j'avais obtenu l'honneur de combattre dans les rangs du 1er régiment de chasseurs d'Afrique.
A la bataille de l'Alma, notre cavalerie n'avait point encore paru en Crimée; c'est avec ce noble régiment qu'elle y fit son entrée. Le 25 octobre 1854 avait lieu le combat de Balaclava, auquel j'assistai. Je ne puis malheureusement raconter ici que ce que j'ai vu; je donne des impressions de soldat, et non des appréciations d'historien.
Il sera aisé pourtant de dégager de ce bref récit deux faite essentiels : le désastre causé par une charge de cavalerie dont un chef spécial n'avait pas eu l'initiative, puis l'honorable intervention de la cavalerie française après la faute commise.
Nous étions en bataille depuis le matin, sur une petite éminence voisine des hauteurs de Balaclava. La plaine de Balaclava s'étendait à nos pieds. Sur notre droite, vers dix heures, des fumées blanchâtres signalaient les obus russes qui éclataient; peu après, à la distance où j'étais placé, je vis de grands points noirs qui avaient l'air de courir et de descendre des petits mamelons où étaient des forts turcs : c'étaient les troupes ottomanes, qui, chassées par les Russes, fuyaient éperdues dans la plaine. Elles étaient suivies par une masse de cavalerie russe qui, fusillée par les Highlanders, se rabattit sur les dragons anglais, sous les ordres du vieux général Scarlett; mais, repoussée avec perte, elle regagna les hauteurs, où elle aurait pu être anéantie, si la cavalerie légère anglaise, sous les ordres de lord Cardigan, profitant de la fortune, l'eût chargée pendant sa retraite. Là était l'occasion, là devait s'exercer l'initiative de général de cavalerie, et plus tard on put reconnaître que la bravoure ne remplace pas l'initiative. Un instant après, toute la cavalerie anglaise occupait les crêtes où passe la route Voronzof. Elle y reçut l'ordre écrit de charger l'ennemi; mais cet ennemi avait disparu : on n'apercevait plus que quelques batteries dans le fond de la plaine, et des masses d'infanterie couronnant les hauteurs de Fediouchine, où se trouvaient également deux batteries d'artillerie. Quant à la cavalerie russe de Liprandi, — 5 ou 6,000 chevaux,—elle s'était retirée jusqu'au pont de Kreutzen. Malgré l'observation du général anglais Lucan, l'ordre écrit fut répété impérativement, et la cavalerie anglaise se lança au galop de charge sur les batteries russes, qui se trouvaient à 4 kilomètres de la route. Le combat de Balaclava était engagé, mais nous restions spectateurs de toute cette première partie de l'action. Tout à coup un aide-de-camp arrive et dit au général Morris de descendre dans la plaine. Nous partons au grand trot, en colonne par pelotons; nos deux régiments de chasseurs d'Afrique car le 4e nous avait rejoints, se mettent en bataille. A peine le mouvement était-il accompli, qu'un obus vint éclater sur l'aigle du 1er régiment; mais il ne tua personne. Un effroyable tumulte se faisait entendre dans le fond de la plaine, une fusillade et une canonnade terribles saluaient la charge héroïque, mais absurde, comme l’а fort bien dit le général russe, de la cavalerie légère anglaise. Peu après un nuage de poussière d'où sortaient des hourras tout britannique s'avança sur nous : c'était l'infortunée cavalerie qui revenait mutilée et décimée. L'artillerie russe, qui était sur les hauteurs à notre gauche, commença de mitrailler ces nobles débris. Le général Morris n'hésita pas et lança le 4e chasseurs d'Afrique contre les Russes.
Deux escadrons s'élancèrent bravement, sabrèrent deux lignes de tirailleurs et vinrent échouer sur les carrés russes; ils opérèrent leur retraite en bon ordre. L'artillerie russe, si leste, eut bientôt râtelé ses pièces, se retirant à la hâte devant les chasseurs. Néanmoins le restant de la cavalerie anglaise était sauvé par l'intervention du général Morris. "

Cheers !
Jerome
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:49 (2016)    Sujet du message: Chasseurs d'Afrique a Balaklava

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum -> CHAPITRE HISTORIQUE -> LE SECOND EMPIRE -> Les campagnes militaires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com