Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum

Bienvenue sous le Second Empire


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vie quotidienne des zouaves 2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum -> RECONSTIT' ET MILITARIA -> LE 18ème DE LIGNE RECONSTITUE -> Vie de camp et école du soldat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
pacofeanor
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Jan 2011
Messages: 2 265
Localisation: PUY DE DOME

MessagePosté le: Mer 23 Mai - 21:45 (2018)    Sujet du message: Vie quotidienne des zouaves 2 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Le but de se message est de répertorier dans toute la (nombreuse) littérature sur les troupes du Second Empire, les indices de la vie concrète des soldats de cette époque, dans le but de la reconstituer le plus fidèlement possible en s’appuyant sur les sources les plus sèrieuses possible . L'ouvrage étudié ici n'est malheureusement qu'une source secondaire écrite en 1896.



Extraits trouvés dans l'ouvrage du capitaine Godchot : "le premier régiment de zouaves 1852-1895"


Sur les francs tireurs:

"Le 07 mars, le 2°corps étant chargé d'une importante fraction des travaux du siège, a besoin de tous ses éléments ; en conséquence les éclaireurs volontaires et les francs tireurs qui en font partie lui sont rendus....Il ordonne (le général) l'inscription sur les folios matricules et livrets de ces hommes de la mention "faisait partie des éclaireurs Volontaires ou des Francs Tireurs de Sébastopol,"



Un autre corps méconnu :

"Le régiment dut aussi fournir des Artilleurs auxiliaires. "



l'organisation du camp :

"On avait ordonné dans le principe de construire dans chaque compagnie un grand mur circulaire en pierres sèches, contre lequel on établissait les trous de cuisines"



"...dans chaque escouade, il y eut une tente dite de popote, garnie d'une cheminée, où non seulement les hommes de l'escouade pouvaient faire la soupe, mais encore se chauffer un peu et se sécher quand ils étaient trop mouillés.
Aux tentes de popote succédèrent des Turnes et des Gourbis, qui firent place à de vraies maisonnettes où l'on trouvait le lit et le couvert et où bien des anglais et même des anglaises furent abrités...


La nourriture :

"Les zouaves comme les autre soldats , n'avaient que des rations journalières, c'est à dire 500gr de biscuits, de la viande fraiche une fois par semaine, le plus souvent du lard, un peu de  riz et de café."



La paye :

"...et les minces gratifications de travaux de guerre on accordait aux travailleurs : 0fr.05 par heure de travail de jour0fr.06 par heure d travail de nuit et une ration d'eau de vie."



Les nouvelles tenues d'hiver :

"La fin du mois de novembre est employé par le régiment aux travaux d'aménagement de son camp........et tout content de se draper dans les criméennes qu'on vient juste de leur livrer."



" Le 1°janvier 1855......On distribue au Régiment des bas , des chaussons, des sabots, des guêtres bulgares, des capotes à capuchon, et les hommes complètent leur accoutrement en se confectionnant des houseaux en étoffe ou en cuir et des espèces de fourrure avec des peaux de mouton. Les officiers eux même reçoivent, le 09 janvier l'autorisation de faire usage de la criméenne, en y plaçant les marques distinctives de grades.



"Ces nominations, la distribution de grandes tentes, de peaux de mouton et de gants de laine, de 180 gr de tabac provenant d'une souscription algérienne, réconfortent les hommes ...."



La nourriture encore :

"Cependant.....le zouaves ne touchaient de la viande fraîche que tous les 5 jours; on avait du lard, le plus souvent du saucisson, du bœuf salé, provenant de dons nationaux mais distribués comme rations, et de la poudre viande que l'on jetait. Le pain ne se touchait qu'un jour sur quatre. Le sucre et le café, heureusement ne faisaient jamais défaut. Et puis on avait installé des jardins."





pour finir deux documents d' époque sur le théâtre des zouaves à Sébastopol :











Cordialement
paco







_________________
Ah moi auvergne!!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:31 (2018)    Sujet du message: Vie quotidienne des zouaves 2

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum -> RECONSTIT' ET MILITARIA -> LE 18ème DE LIGNE RECONSTITUE -> Vie de camp et école du soldat Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com