Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum

Bienvenue sous le Second Empire


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum -> CHAPITRE HISTORIQUE -> LE SECOND EMPIRE -> Les campagnes militaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 233
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Mer 6 Juil - 17:39 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Bonjour à tous,

J’essaye de relever les troupes d’artillerie qui ont participé à la campagne du Mexique.

Pour cette expédition, j’ai trouvé les unités suivantes :

• 8° batterie du 1° régiment (capitaine Malhié), 1° (capitaine Philibert) et 2° (capitaine Petitjean) batteries du 3° régiment, 1° batterie du 4° régiment (capitaine Voisin), 1° batterie du 5° régiment (capitaine Commaux), 1° batterie (capitaine D’Huart) du 6° régiment (pontonniers), 1° batterie du 7° régiment (capitaine De Vesin puis Vignotti), 1° batterie du 9° régiment (capitaine Guinard puis Vicat), 1° batterie (pièces de 4) du 11° régiment d'artillerie (capitaine Pachon).
• 1° batterie (pièces de 4) de l'artillerie montée de la Garde impériale (capitaine Deléval) : de 1863 à 1864 ;
• 7° batterie (pièces de 4) de l’artillerie de marine (capitaine Mallat) : après avoir reversé son matériel, elle quitte Veracruz le 12 juin 1864 à bord du transport "La Saône".

Le général de Laumière commande l'artillerie du corps expéditionnaire avec le commandant de La Jaille comme chef d'état-major.

Deux batteries de 4, dont une de campagne et une de montagne, sont affectées à chaque division du corps expéditionnaire. En outre, une réserve de deux batteries de campagne (une de 12 et une de 4) rejoint le corps expéditionnaire, ainsi qu'un petit parc composé de huit pièces de 12 de siège. Cette réserve est commandée par le commandant Saunier, du 11° régiment d’artillerie.



Bien sûr, tout ajout, correction seront les bienvenus.
_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
colonel Du Pin


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2012
Messages: 1 382
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Jeu 7 Juil - 18:15 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

Merci Rémy et juste un petit mot sur l'artillerie de la contre-guérilla française au Mexique :

Elle possédait 2 obusiers de montagne avec ses propres artilleurs.
Durant le combat victorieux de San Antonio (18 Avril 1864), voici ceux qui s'y sont illustrés :

- Monsieur LANDRIAU, maréchal des logis et commandant la section d'artillerie, qui a parfaitement dirigé le feu.
- Monsieur MANCORGNE, artilleur, qui pendant le combat, a chargé à lui seul une pièce, afin d'éviter d'avoir deux blessés.
- Monsieur SABOEUF, excellent pointeur, dont tous les coups ont porté
- Monsieur RANG, vaillant artilleur et blessé.

Source : "le combat de San Antonio" par le colonel Du Pin ( himself !!)
Revenir en haut
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 233
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Ven 8 Juil - 16:42 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

Bonjour à tous,

merci colonel pour votre contribution à ce sujet.

C'est intéressant et peut-on connaitre l'unité d'origine de cette section d'artillerie de montagne ?

De toute façon, je cherche de mon côté; Si j'ai une indication, je vous en ferai part.

Merci Colonel.
_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
lemex


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2016
Messages: 3
Localisation: 77

MessagePosté le: Lun 15 Aoû - 20:20 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

A l'origine, du Pin n'avait que deux sous lieutenants et deux MDL pour encadrer les pelotons de sapeurs des deux escadrons de cavalerie puis il reçut 2 pièces de 4. L'organisation de l'artillerie se fait sans doute à partir d’août 1864 lorsqu'il fait de sa contre guérilla une unité plus autonome. l'artillerie ne forme pas une unité distincte et son ordre du 24 octobre rappelle que les pièces sont servies par des hommes de la CG  jugés les plus aptes .


La tenue des artilleurs fait l'objet de discussions nombreuses. Dans les archives Brunon, on trouve un dolman rouge galonné de noir avec un insigne de drap jaune sur le bras. mais aussi, une représentation avec un dolman b leu foncé, galonné noir à parements rouges et emblème rouge sur le bras. La liste des effets en magasin de 1865 ne mentionne aucun dolman d'artillerie mais le PV de réception des effets venant de chez Paule, fournisseur à Paris, indique des pelisses rouges, des bleues ( sans doute pour les 1e et 2e escadrons de cavalerie) et 72 pelisses d'artillerie. ajoutons que le registre d'inventaire fait état de gilets noirs d'artillerie.


Les pelisses rouges sont peut être les premières tenues distribuées, agrémentées d'un insigne spécifique, en attendant la livraison. Mais ce n'est qu'une hypothèse et si quelqu'un a une réponse précise, cela serait sans doute bien utile


Cordialement
Revenir en haut
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 233
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 16:14 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

Bonjour lemex,

je vous remercie beaucoup de votre message. En effet, je cherchai l'origine des artilleurs de la contre guérilla à partir des autres unités d'artillerie du corps expéditionnaire hors que le Colonel s'est en fait "débrouillé" tout seul, bravo.

Du coup, j'ai commencé la lecture de "La contre-guérilla française au Mexique (souvenirs de terres chaudes)" par De Kératry.

Merci encore.
_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
colonel Du Pin


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2012
Messages: 1 382
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 18:41 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

Excellente idée de lecture Rémy !

merci à Lemex pour les précisions sur les artilleurs de Dupin (et moi qui pensait qu'ils avaient été "débauchés" de batteries d'artillerie présentes au Mexique !!!).
concernant les pelisses, il est fait mention, effectivement, de gilets d'artillerie (sans plus de précisions) dans un procès verbal de l'intendance militaire.

cordialement
Revenir en haut
lemex


Hors ligne

Inscrit le: 15 Aoû 2016
Messages: 3
Localisation: 77

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 11:09 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

les mêmes incertitudes demeurent pour la tenue de l'infanterie de la contre guérilla.
Le regretté E. Lelièpvre dans MCH les habille d'une veste et gilet rouges du modèle des zouaves avec galonnage noir. Boisselier s’inspirant de Lahalle les habille exactement comme les Zouaves en bleu galonné rouge. pour cette dernière représentation, il est clair que Boisselier a confondu ( comme beaucoup)  la CG de Du Pin avec les unités de CG régulière formée dans l'infanterie.
Leliepvre a sans doute repris une illustration conservée à Salon de Provence. Le seul problème est que ce dessin existe avec les deux versions en rouge galons noirs et bleu foncé galons noirs.


Je pencherai plutôt malgré la renommée de Me Leliepvre pour le bleu et noir en me fondant sur l’arrêté du 21 mars 1864 approuvant le choix de du Pin pour une veste bleue foncé bordée et galonnée de noir, coupe des zouaves. Paul de Brian décrit également "une veste forme des zouaves mais en drap noir". les comptes rendus d'intendance confirment également la couleur des gilets qui sont bien bleus.
Il semble que la CG ait également eu des vareuses, 995 sont livrée en août 1865 mais je n'ai jamais vu de représentation avec cette tenue. elles seraient bleues et" semblables à la tenue des bersagliers". ceci n'est pas étonnant car du Pin semblait fortement influencé par cette unité italienne dont il avait voulu donner la coiffure à son infanterie. Ce qu'il a sans doute fait car il parle des plumets noirs de nos fantassins. Ensuite la chéchia et le chapeau de paille remplacent cette coiffure à une date difficile à préciser.  Concernant toujours la CG de du Pin, je n’ai jamais trouvé de représentation de son drapeau ou étendard. Il en existait certainement un car le chef de corps y fait allusion en disant seulement qu'il est rouge...




Pour en terminer avec l'ARTILLERIE, on peut ajouter que lors de la formation de la division auxiliaire en avril 1866; devant rester au service du Mexique, une troupe d'artillerie a été prévue, avec du personnel fourni par le régiment étranger ( autorisé pour la circonstance à admettre les  hommes d'autres corps volontaires pour 2 ans).
ces précisions concernent la brigade française devant former deux batteries, une de 3 sections montées avec des pièces de 4 de montagne, l'autre mixte avec 3 section de 4 de campagne venant du 4e d'artillerie et une section de 12 de siège , provenant du dépôt amené par Jurien de la Gravière. comme le reste de la division, l'artillerie peina à se mettre en place et en septembre  66, seule l'organisation de la Batterie de campagne, une section de 12 et 1 batterie de montagne sont en cours de formation. Lors de la dissolution de la division suivant l'ordre du 28 décembre 1866, l’artillerie ne comportait que 3 officiers et 225 hommes.
les légionnaires sont vêtus comme les artilleurs, les unités ayant reçu l'ordre de laisser leurs équipements, armes et uniformes en magasin avant leur départ pour la France.


la division auxiliaire comptait aussi une 2e brigade austro belge avec 2 batteries d'artillerie de montagne, 1 compagnie artillerie à pied, 1 compagnie d'ouvriers et 2 compagnies de pionniers
Revenir en haut
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 233
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 17:55 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

Bonjour à tous,

juste ce message pour remercier lemex pour ses précieuses indications .
_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
Djedj


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 78

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 19:35 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

lemex a écrit:

la division auxiliaire comptait aussi une 2e brigade austro belge avec 2 batteries d'artillerie de montagne, 1 compagnie artillerie à pied, 1 compagnie d'ouvriers et 2 compagnies de pionniers


Bonsoir,

Puisqu'on parle des Austro-Belges, voilà un canon conservé au "Museo de la No Intervencion" de Puebla :



Canon pris par les Républicains en 1866 :


Comme indiqué fièrement sur la pièce :


Mais on remarque aussi les marquages d'origine, en bas à droite de l'affût, indiquant la fabrication Autrichienne :


Autres marquages :


Cdlt,
Jérôme

(PS:  un peu ancien dans sa muséographie, le musée est situé dans le Fort de Loreto)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
colonel Du Pin


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2012
Messages: 1 382
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 21:37 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

Bonsoir,

concernant le fameux drapeau de la contre-guérilla, quelle est la source de lemex ? Vous savez bien que tout ce qui touche à cette unité m'intéresse particulièrement !!!
Revenir en haut
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 233
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Ven 19 Aoû - 08:18 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

Bonjour à tous,

je remercie Djedj pour son illustration.

Au conditionnel, cette pièce d'artillerie doit être une pièce de 4. Ce type de canon est récent, créé au début des années 1860.
C'est le canon de bataille de l'artillerie autrichienne. Il pèse 526 livres, a 15 calibres de longueur d'âme et 6 rayures en are de cercle excentrique. Ces rayures font à peu près 3/5 de tour sur la longueur de l’âme et marchent de gauche à droite.

Mais j'ai un doute, il se peut que ce soit le canon de montagne de 3.

Merci encore.
_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 233
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Mar 1 Nov - 08:43 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

Bonjour à tous,

je me permets de compléter ce sujet avec les indications suivantes :

Deux batteries de 4, dont une de campagne et une de montagne, sont affectées à chaque division du corps expéditionnaire. En outre, une réserve de deux batteries de campagne (une de 12 et une de 4) rejoint le corps expéditionnaire, ainsi qu'un petit parc composé de huit pièces de 12 de siège. Cette réserve est commandée par le commandant Saunier, du 11° régiment d’artillerie.

- division Bazaine : 7° batterie de Marine (capitaine Mallat) et une batterie de montagne de la Marine (lieutenant de vaisseau Bruat)

- division Douay : une batterie de campagne et une batterie de montagne (lesquelles ?)

- réserve d’artillerie (commandant Saunier) : une batterie de 12, une batterie de 4 de campagne et une batterie de 12 de siège (1° batterie du 11° régiment : laquelle des 3 ?)


Pour le colonel, il serait possible que les obusiers de montagne utilisés par la contre guérilla proviennent de la batterie de Montagne de Marine lors de son retrait.
_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 233
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Sam 12 Nov - 08:01 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

Bonjour à tous,

voici une liste de militaires de la 1° batterie du 11° régiment d'artillerie décédés lors de la campagne du Mexique :

Tués ou morts de leurs blessures :

Reinich : brigadier, tué à Puebla (13 avril 1863).

Wey : 2°servant, tué à Puebla (6 avril 1863).

Colin : blessé en colonne, mort à Tepic (23 nov. 1866).

Sailly : maréchal des logis, blessé sons Puebla (26 mars 1863).

Bertram : maréchal des logis, blessé sons Puebla (29 mars 1863).

Merret : 2° conducteur, blessé sons Puebla (29 mars 1863).

Leutrat : 2° conducteur, blessé sons Puebla (10 avril 1863).

Rémond : brigadier, blessé sons Puebla (25 avril 1863).

Lameyne : 1° servant, blessé sons Puebla (25 avril 1863).

Paillard : 1° servant, blessé sons Puebla (25 avril 1863).

Godalier : 1° servant, blessé sons Puebla (25 avril 1863).

Delamare : 2° servant, blessé sons Puebla (25 avril 1863).

Parigny : 2° conducteur, blessé sons Puebla (25 avril 1863).

Breton : 2° conducteur, blessé sons Puebla (25 avril 1863).

Martin : 1° servant, blessé sons Puebla (16 mal 1863).

Kartner : 1° servant, blessé sons Puebla (16 mal 1863).

Olivier : 1° conducteur, blessé sons Puebla (16 mal 1863).

Guischen : 1° conducteur, blessé sons Puebla (16 mal 1863).

Guerbert : 2° conducteur, blessé sons Puebla (16 mal 1863).

Kruyett : brigadier, blessé à Matehuala (17 mal 1864).

Hemminger : brigadier, blessé à Matehuala (17 mal 1864).

Baron : artificier, blessé à Matehuala (17 mal 1864).

Lévêque : 1° servant, blessé à Matehuala (17 mal 1864).

Antoine : 2° servant, blessé à Matehuala (17 mal 1864).

Morts aux ambulances de maladies épidémiques ou infectieuses :

Bonnet : l° servant (1863)

Bixel : 1° conducteur (1863)

Aubry : 1° conducteur (1863)

Bellon : 2° servant (1864)

Varain : 2° conducteur (1864)

Soubiran : maréchal des logis (1865)

Gilbert : 1° conducteur(1865)

Rémiot: 2° conducteur (1866)

Monin: 2° conducteur (1866)

Source : Historique du 11° régiment d’artillerie 1830-1891 par le commandant Francfort (Lavauzelle, 1893)


Le 17 mai 1864, lors du combat de Matehuala, la 3° section de la 1° batterie a 5 canonniers atteints.

Le lieutenant Humbert fut fait chevalier de la Légion d'honneur; les brigadiers Kruyett et Hemminger, l'artificier Baron et le canonnier Lévêque furent cités dans le rapport du colonel Aymard « pour l'énergie dont ils avaient fait preuve en continuant, bien qu'assez sérieusement blessés, à faire le service à leurs pièces ».

Toute information complémentaire sera la bienvenue.
_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
Maximilien


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2012
Messages: 219
Localisation: Liège, Belgique

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 15:24 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant

Bonjour ,

Pour compléter votre liste sur le 11e régiment d'artillerie , le lieutenant Gustave Amédée HUMBERT , en charge d'une section à Durango , est

décédé de maladie le 18 juin 1865.

Cordialement
Revenir en haut
Maximilien


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2012
Messages: 219
Localisation: Liège, Belgique

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 15:31 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE Répondre en citant




Voici une photo du capitaine Prosper Jean Baptiste PACHON , prise en extérieur lors de l'expédition sur Chihuahua en juin 1865.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:00 (2017)    Sujet du message: ARTILLERIE FRANCAISE AU MEXIQUE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum -> CHAPITRE HISTORIQUE -> LE SECOND EMPIRE -> Les campagnes militaires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com