Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum

Bienvenue sous le Second Empire


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum -> CHAPITRE HISTORIQUE -> LE SECOND EMPIRE -> Les campagnes militaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 188
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Dim 22 Nov - 10:31 (2015)    Sujet du message: ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Bonjour à tous,


je me permets ce texte pour relater brièvement l'engagement du régiment d’artillerie à cheval de la Garde Impériale pendant le conflit franco-prussien.


Pour ce conflit, le régiment met à la disposition de la Garde ses 6 batteries :
Ÿ       -   1° (capitaine Forqueray) et 2° (capitaine Merand) batteries à la Division de Cavalerie de la Garde Impériale (général Desvaux) ; 
Ÿ     -  3° (capitaine Meurdra), 4° (capitaine De Lanet), 5° (capitaine Delaroze)  et 6° (capitaine Gay) batteries à cheval à la réserve d’artillerie de la Garde Impériale (colonel Clappier). 
Ÿ      -  Les chefs d’escadron sont : Bernard, Roux Joffrenot de Montlebert et Archambault de Montfort. 
La Garde Impériale fait partie de l’Armée de Lorraine commandée par le maréchal Achille Bazaine. Cette armée comprend les 2°, 3°, 4° corps d'armée, la Garde impériale et une brigade du 5° corps. En se repliant vers la place de Metz, elle est rejointe par le 6° corps. Elle livre plusieurs batailles indécises (Borny, Rezonville, St Privat) mais se retrouve définitivement enfermée dans son périmètre de Metz à partir du 19 août. Le commandant de l’artillerie est le colonel Soleille. 

 
Bataille de Mars la Tour ou de Rezonville (16 aout 1870)
Au matin, les unités de la Garde se trouvent à Gravelotte. En fin de matinée, la Garde est déployée à Gravelotte et à La Malmaison. L’artillerie est en avant de Gravelotte, face au ravin de la Jurée avec un régiment de Zouaves en soutien. 
A midi, la division de Grenadiers de la Garde se porte de Gravelotte à Rezonville suite au recul du 2° corps d’armée. En attendant sa mise en place, les Cuirassiers de la Garde sont engagés pour protéger le recul du 2° corps d’armée. 
La charge des cuirassiers à Flavigny permet le décrochage des troupes françaises mais l’unité subit de très fortes pertes. Voulant prendre l’avantage, les allemands lancent en avant la brigade de cavalerie Von Redern et les Dragons de la Garde. Au même moment, le maréchal Bazaine arrive sur le lieu de combat et s’occupe de placer lui-même une batterie de l’artillerie à cheval de la Garde. La charge allemande bouscule les artilleurs de la Garde qui se défendent à coup d’écouvillon pendant que les conducteurs tentent de sauver les attelages. L’état-major du maréchal Bazaine est en fuite. L’intervention des deux escadrons d’escorte et du 3° bataillon de chasseurs permet de rétablir la situation. 
En début d’après-midi, la division de Grenadiers de la Garde commandée par le général Picard entre en ligne au sud-ouest de Rezonville. Elle repousse l’attaque de la 6° division de cavalerie prussienne. 
A partir de 14h00, les grenadiers de la Garde sont engagés au sud-ouest de Rezonville. Ils sont soutenus par la réserve d’artillerie et les batteries à cheval de la Garde installées au niveau de la chaussée de Verdun. A 20h00, les allemands lancent une ultime attaque avec la 6° division d’infanterie pour s’emparer de Rezonville après une forte action de l’artillerie. 
 
Cette dernière attaque échoue. Le général Bourbaki, commandant la Garde, a disposé au sud et contre Rezonville une grande batterie de 54 pièces dont celles du régiment d’artillerie à cheval. Ainsi soutenue, l’infanterie française maintient ses positions. 

 
Bataille de Saint-Privat (18 aout 1870) 
Lors de cette bataille, la Garde Impériale n’a pas été engagée par le Maréchal Bazaine. Néanmoins, suite à la mise en difficulté du 6° corps d’armée du général Canrobert, le général Bourbaki, commandant la Garde Impériale, de sa propre initiative, intervient vers 7h30 du soir avec une brigade de la division de Grenadiers et les batteries à cheval. Les batteries débouchent du bois de Saulny et ouvrent aussitôt le feu sur les unités saxonnes installées à Roncourt. Leur intervention contribue à stopper momentanément l’avance saxonne pour permettre le repli du 6° corps.  
A la suite de la bataille de Saint Privat, l’armée de Lorraine est enfermée à Metz à partir du 20 aout. Lors de ce siège, le régiment d’artillerie à cheval n’a pas été engagé et capitulera avec le reste de l’armée le 28 octobre 1870.  
  
Epilogue
Les dépôts de deux régiments d’artillerie de la Garde, régiment monté et régiment à cheval, avaient quitté Versailles pour la ville de Bourges pour se reconstituer. Le 18 septembre, ils reçurent l’ordre de se porter sur Toulouse. 
Suite au changement de régime, la République supprime la Garde Impériale.  
 
Comme l'armée française dispose alors de 22 régiments d'artillerie de campagne avec le 21° régiment d’artillerie (formé le 30 octobre 1870 à Paris) et le 22° régiment d’artillerie (formé le 1° novembre 1870 à Paris). En mars 1871, le régiment d'artillerie monté de la Garde prend le numéro 23, et le régiment d'artillerie à cheval de la Garde prend le numéro 24. Ils sont formés initialement avec le personnel rentré de captivité. 

 
url=http://18edelignesecondempire.clicforum.fr/image/110/3/3/6/artilleur-garde-i...d-empire-4d85417.jpg.htm]
[/url] 

 
N'hésitez pas à me faire part de toute correction, ajout ou erreur pour améliorer ce sujet. Merci d'avance 

 

 

_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
colonel Du Pin


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2012
Messages: 1 228
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Mar 12 Jan - 19:15 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870 Répondre en citant

Bonjour Rémy,

j'ai trouvé une carte de visite (cdv) d'un maréchal des logis du régiment à cheval de l'artillerie de la garde impériale (atelier Leclaire à Versailles avant 1862).
Il porte le dolman couleur bleu marine à tresses garance, et cinq rangées de boutons.
Ses décorations sont celles de la campagne d'Italie et de la valeur militaire sarde.


Revenir en haut
Djedj


Hors ligne

Inscrit le: 09 Déc 2012
Messages: 74

MessagePosté le: Mer 13 Jan - 13:19 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870 Répondre en citant

Bonjour Colonel,

Je vois qu'après avoir largement éclusé les photos du site de Vissarion, vous vous attaquez maintenant aux miennes...
Avec les "emprunts", un petit lien pourrait être approprié ; qu'en pensez-vous ?

Cdlt,
Jérôme
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 188
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Mer 13 Jan - 18:40 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870 Répondre en citant

Bonjour à tous,


je remercie d'abord le colonel de son illustration.

Et aussi Djedj pour le magnifique site sur les hussards dont voici le lien :www.hussards-photos.com




Cela explique que l'artillerie à cheval soit dans le site de Djedj grâce aux uniformes.




Encore merci à tous

_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
colonel Du Pin


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2012
Messages: 1 228
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Mer 13 Jan - 19:40 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870 Répondre en citant

Bonjour Jérôme,

je ne savais pas que ce superbe site était le vôtre ... je vous envoie de suite un MP.

cordialement
Revenir en haut
Cepalui


Hors ligne

Inscrit le: 05 Déc 2014
Messages: 88
Localisation: Pays messin

MessagePosté le: Mer 13 Jan - 21:34 (2016)    Sujet du message: Artillerie à cheval Répondre en citant

Nous avons la chance de compter parmi nous deux "Jérôme" qui ont développé des sites formidables.
Il faut les féliciter pour la présentation publique de leurs collections, les encourager à poursuivre et surtout les remercier de leurs prêts, d'autant qu'ils sont très généreux et ne refusent jamais une utilisation de leurs documents lorsqu'on leur en fait simplement la demande. Alors, n'oublions pas de faire ce minimum. 
J'associe à ces remerciements et encouragements Tontondelpy qui ne manque jamais de répondre à nos questions en enrichissant ses réponses de documents personnels.
Encore bravo messieurs et merci et…, bonne année aussi pour vos recherches et trouvailles !
   
Revenir en haut
colonel Du Pin


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2012
Messages: 1 228
Localisation: Bordeaux

MessagePosté le: Lun 2 Mai - 19:07 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870 Répondre en citant

et pour notre cher Rémy,

une CDV (vu sur e-bay) d'un capitaine de l'artillerie de la Garde Impériale ... Magnifique !
est-il en grande tenue ou tenue de service ?


Revenir en haut
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 188
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 07:39 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870 Répondre en citant

Bonjour colonel,

je vous remercie de cette magnifique illustration.

Je ne suis pas féru pour les uniformes mais je pense que notre officier porte la grande tenue.


Pour la Garde impériale, la tenue comprenait :
  • en grande tenue, le dolman bleu foncé à tresses et distinctives écarlates, le pantalon bleu à double bande écarlate, le talpack noir avec flamme écarlate et plumet droit blanc,
  • en petite tenue, la veste bleu à pattes de collet écarlates, le pantalon, le talpack sans flamme, avec simple pompon.

Pour les officiers les tresses, les galons de grade et les bandes sont dorées en grande tenue. Les tresses sont noires et le pompon est doré en petite tenue.

Merci encore.
_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
Maximilien


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2012
Messages: 204
Localisation: Liège, Belgique

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 09:43 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870 Répondre en citant

Bonjour ,

Il s'agit de la tenue de service habituelle.

A ce sujet , le magnifique site de Vissarion apporte la réponse .

http://military-photos.com/gardeart.htm
Revenir en haut
RSCHERER


Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2014
Messages: 188
Localisation: Néfiach

MessagePosté le: Mar 3 Mai - 11:47 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870 Répondre en citant

Bonjour Maximilien,

je vous remercie de votre réponse qui commente l'illustration du Colonel.

De plus, j'ai redécouvert le site de Vissarion qui est splendide et qui me permettra d'améliorer mes connaissances concernant les uniformes.

Merci encore.
 
_________________
Cordialement

Rémy SCHERER
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:52 (2016)    Sujet du message: ARTILLERIE A CHEVAL GARDE IMPERIALE EN 1870

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Bienvenue sous le Second Empire Index du Forum -> CHAPITRE HISTORIQUE -> LE SECOND EMPIRE -> Les campagnes militaires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com